Dinochat Index du Forum
 FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 
Vos films, vidéos et séries préférés
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dinochat Index du Forum -> France-paléO : Espace Membres -> Hors sujet : discussions diverses
Sujet précédent :: Sujet suivant  

Auteur

Message

Guillaume
Création-Direction

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2009
Messages: 113

Localisation: Alsace, France
Masculin

MessagePosté le: Ven 28 Aoû 2009 - 18:54    Sujet du message: Vos films, vidéos et séries préférés

Répondre en citant


Saga Saw


Je pense que SAW mérite une place sur ce forum.

Cette mythique saga d’Epouvante se rapproche de son sixième volet, le tant attendu SAW VI, l’ultime volet, qui sortira partout en France, dans la grande tradition des SAW, en avant-première le soir d’Halloween.

Je vous présente tout d’abord la marionnette fétiche du film, sans laquelle SAW ne serait pas SAW, Billy :



Et maintenant passons aux films :

SAW I :



Date de sortie : 16 Mars 2005
Réalisé par James Wan
Avec Leigh Whannell, Cary Elwes, Danny Glover
Film américain.
Genre : Thriller, Epouvante-horreur
Durée : 1h 44min.
Année de production : 2004

Interdit aux moins de 16 ans

Distribué par Metropolitan FilmExport

Synopsis :

Deux hommes se réveillent enchaînés au mur d'une salle de bains. Ils ignorent où ils sont et ne se connaissent pas. Ils savent juste que l'un doit absolument tuer l'autre, sinon dans moins de huit heures, ils seront exécutés tous les deux... Voici l'une des situations imaginées par un machiavélique maître criminel, surnommé Jigsaw, qui impose à ses victimes des choix auxquels personne ne souhaite jamais être confronté un jour. Un détective est chargé de l'enquête...

SAW II :



Date de sortie : 28 Décembre 2005
Réalisé par Darren Lynn Bousman
Avec Donnie Wahlberg, Shawnee Smith, Tobin Bell
Film américain.
Genre : Thriller, Epouvante-horreur
Durée : 1h 35min.
Année de production : 2005

Interdit aux moins de 16 ans

Distribué par Metropolitan FilmExport

Synopsis :

Chargé de l'enquête autour d'une mort sanglante, l'Inspecteur Eric Mason est persuadé que le crime est l'oeuvre du redoutable Jigsaw.
Cette fois-ci, ce ne sont plus deux mais huit personnes qui ont été piégées par Jigsaw... Mason devra faire face à la terrible pensée que son fils fasse partie des victimes...

SAW III :



Date de sortie : 22 Novembre 2006
Réalisé par Darren Lynn Bousman
Avec Tobin Bell, Shawnee Smith, Angus Macfadyen
Film américain.
Genre : Thriller, Epouvante-horreur
Durée : 1h 47min.
Année de production : 2005

Interdit aux moins de 18 ans

Distribué par Metropolitan FilmExport

Synopsis :

Le Tueur au puzzle a mystérieusement échappé à ceux qui pensaient le tenir. Pendant que la police se démène pour tenter de remettre la main dessus, le génie criminel a décidé de reprendre son jeu terrifiant avec l'aide de sa protégée, Amanda... Le docteur Lynn Denlon et Jeff ne le savent pas encore, mais ils sont les nouveaux pions de la partie qui va commencer...

SAW IV :



Date de sortie : 21 Novembre 2007
Réalisé par Darren Lynn Bousman
Avec Tobin Bell, Scott Patterson, Betsy Russell
Film américain.
Genre : Thriller, Epouvante-horreur
Durée : 1h 30min.
Année de production : 2007

Interdit aux moins de 16 ans

Distribué par Metropolitan FilmExport

Synopsis :

Le Tueur au puzzle et sa protégée, Amanda, ont disparu, mais la partie continue. Après le meurtre de l'inspectrice Kerry, deux profileurs chevronnés du FBI, les agents Strahm et Perez, viennent aider le détective Hoffman à réunir les pièces du dernier puzzle macabre laissé par le Tueur pour essayer, enfin, de comprendre. C'est alors que le commandant du SWAT, Rigg, est enlevé... Forcé de participer au jeu mortel, il n'a que 90 minutes pour triompher d'une série de pièges machiavéliques et sauver sa vie. En cherchant Rigg à travers la ville, le détective Hoffman et les deux profileurs vont découvrir des cadavres et des indices qui vont les conduire à l'ex-femme du Tueur, Jill. L'histoire et les véritables intentions du Tueur au puzzle vont peu à peu être dévoilées, ainsi que ses plans sinistres pour ses victimes passées, présentes... et futures.

SAW V :



Date de sortie : 5 Novembre 2008
Réalisé par David Hackl
Avec Tobin Bell, Costas Mandylor, Scott Patterson
Film américain.
Genre : Thriller, Epouvante-horreur
Durée : 1h 30min.
Année de production : 2008

Interdit aux moins de 16 ans

Distribué par Metropolitan FilmExport

Synopsis : Dans ce nouveau volet de la saga Saw, il semble que Hoffman soit le seul héritier du pouvoir du Tueur au puzzle. Mais lorsque son secret risque d'être découvert, il n'a pas le droit à l'erreur et doit éliminer chaque menace. Les pièges vont se multiplier pour se refermer, inexorablement, en déclenchant autant de frissons que de cas de conscience...

SAW VI :


Si l'animation Flash ci-dessus ne fonctionne pas, essayez en actualisant la page.
Au pire, visionnez la en HD720p ci dessous :



Date de sortie : 4 Novembre 2009
Réalisé par Kévin Greutert
Avec Shawnee Smith, Tobin Bell, Costas Mandylor
Film américain. Genre : Thriller, Epouvante-horreur
Année de production : 2008-2009

Interdit aux moins de 16 ans

Distribué par Metropolitan FilmExport

Synopsis :

Le digne héritier de Jigsaw...
L'agent spécial Strahm est mort, et le détective Hoffman s'impose alors comme le légataire incontesté de l'héritage du Tueur au Puzzle. Cependant, tandis que le FBI se rapproche de plus en plus dangereusement de lui, Hoffman est obligé de commencer un nouveau jeu qui révélera enfin quel est le véritable grand dessein derrière les machinations du Tueur au Puzzle...

Bande annonce :



SAW 3D :



Date de sortie : 10 novembre 2010
Réalisé par Kévin Greutert
Avec Cary Elwes, Costas Mandylor, Tobin Bell, Sean Patrick Flanery et Betsy Russell
Film américain.
Genre : Thriller, Epouvante-horreur
Durée : 1h 27min.
Année de production : 2010

Interdit aux moins de 16 ans

Distribué par Metropolitan FilmExport

Synopsis :

Saw 3D est le premier de la série Saw à être réalisé en 3D. Après les six précédents opus sortis en moins de 4 ans, la franchise Saw est tout simplement la plus prolifique du cinéma. Dans ce Saw 3D, nous retrouverons les personnages plongés dans une nouvelle spirale de l'horreur qui devrait atteindre son paroxysme puisque ce septième volet est selon toute vraisemblance le dernier...
L'histoire : Alors qu'une bataille mortelle fait rage pour la succession de Jigsaw, des survivants de Jigsaw se rassemblent pour rechercher le soutien d'un soi-disant, un homme dont les propres obscurs secrets déclenchent une nouvelle vague de terreur...

Bande annonce :




Si vous avez lu cet article en entier je vous en remercie.

Je complèterai et j'ajouterai des avis plus tard car là on me presse pour me dépêcher.

A bientôt...

Guillaume

Revenir en haut

MSN

Publicité






MessagePosté le: Ven 28 Aoû 2009 - 18:54    Sujet du message: Publicité


PublicitéSupprimer les publicités ?

Revenir en haut

Dinosaureman


Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2009
Messages: 36

Localisation: ZZ/9 du Pluriel Z
Masculin

MessagePosté le: Mer 14 Juil 2010 - 22:51    Sujet du message: Alien

Répondre en citant


Voila une petite critique d'un de mes films préférés:

Probablement le film d'extra-terrestre le plus apprécié du siècle, qui aura fait trembler la majorité des fanatiques de SF et d'horreur. Alien a gravé sa place dans le solide bitume du cinéma depuis trente ans déjà. Ce n'est pas par son scénario que ce film marque, mais par son univers, ses personnages, et sa star désormais universelle, j'ai nommé « le Xénomorphe ». L'intrigue du film est directement inspirée par un ainé de ce dernier "It! The Terror from Beyond Space". Un film datant de 1958, dans lequel d'autres personnes doivent aussi en découdre avec un ET peu sympathique, le tout se déroulant à bord d'un vaisseau spatial. Ce film a permis à deux figures du cinéma de non pas bondir, mais de carrément décoller dans la célébrité. Tout d'abord Ridley Scott, qui réalise là son second film. Coup de maitre magistral, le réalisateur se fait connaitre et enchaine par la suite quantité de succès. Puis Sigourney Weaver, qui joue là pour la troisième fois au cinéma. L'actrice devient célèbre grâce à son rôle de la femme "couillue" qu'est Ripley.

Malgré quelques similitudes avec celle de It! The Terror from Beyond Space, l'histoire d'Alien reste cependant originale et demeure encore aujourd'hui un modèle du genre. Généralement, quand les hommes doivent tâter de l'ET, c'est parce que ces derniers arrivent sur Terre, de manière volontaire ou non, avec une soudaine et surprenante envie de tous nous buter pour des raisons diverses et variées dont l'origine est souvent ambiguë. Mais on ne montrera pas du doigt les scénaristes peu imaginatifs pour la simple et bonne raison qu'on regarde souvent ce genre de film pour voir de la cervelle humaine étalée sur le sol, et non pas pour s'abreuver de motivations politiques intersidérales qui pourraient nous attirer les foudres de ces chers petits hommes verts. Il n'y a pas vraiment de message destiné au spectateur dans le film, ni de spéculations qui puissent lui faire se demander s'il existe une forme de vie ailleurs dans l'univers. À la fin de ce film, le spectateur est simplement assis sur son fauteuil en espérant justement que la réponse à la grande question citée précédemment soit NON.

L'univers dans lequel vient s'ancrer l'intrigue est saisissant de réalisme. De l'eau a coulé sous les ponts depuis notre époque. Nous sommes en 2122, et hormis la conquête de l'espace et le fait que ce dernier serve maintenant simplement de route pour le transport de marchandises, le script ne nous plonge pas dans le classicisme futuriste, avec ses hologrammes et ses armes lasers souvent ringardes. La présence d'un robot n'est pas non plus gênante, de plus, celui-ci reste original, car il n'est pas composé de métal comme le robot classique, mais tient plus de la poupée en silicone articulée. C'est le futur, c'est cool, nous voyons donc de nouveaux trucs, certes futuristes, mais qui restent dans le domaine du plausible. Seul le principe d'hypersommeil casse un peu ce réalisme, mais il s'intègre bien et ne semble pas trop fantaisiste. On ne sait pas si l'homme est déjà entré en contact avec d'autres formes de vie, mais la réaction de l'équipage du Nostromo face aux restes fossilisés de celui que les fans appellent Space Jockey, le pilote du vaisseau contenant les œufs, peut nous faire penser que c'est bien le cas. Mais le film ne nous balance aucune image clichée. Les décors travaillés sont très réalistes. Que ce soit les couloirs sombres du Nostromo, ou ceux du vaisseau «échoué», on y croit, et c'est justement ce réalisme bluffant qui plonge littéralement le spectateur dans l'atmosphère saisissante d'Alien.

Les personnages quant à eux sont simplement et purement humains. Peu stéréotypés, mais assez variés dans leurs caractérisations, on peut facilement s'identifier ou être pris de sympathie pour l'un d'entre eux. Bien sûr, on ne connaitra pas la réaction qu'aurait pu avoir ce pauvre Kane s'il savait qu'un passager clandestin s'était mis en tête de bouffer tout l'équipage, pour la simple et bonne raison qu'il soit quelque peu décédé durant la naissance de cet enfant non désiré ! Que voulez-vous, Kane avait beau être très renseigné sur les moyens contraceptifs, il ne lui serait jamais venu à l'idée de prendre la pilule ou simplement de dérouler un préservatif dans sa gorge en posant un pied sur cette foutue planète. Comme dans tout grand classique qui se respecte, parmi les personnages, se cache la tête à claques du film. Celle-ci est interprétée par Veronica Cartwright, Lambert est une véritable plaie qui en finit par être plus stressante que l'Alien lui-même. Elle semble souffrir d'un handicap de connerie profonde, qui est d'ailleurs à l'origine de la mort de deux autres protagonistes. Venons-en à l'héroïne Ellen Ripley. Apparaissant en premier lieu comme une peu sympathique à cause de son objection à laisser la future mère porteuse, en la personne de Kane, à entrer dans le vaisseau, Ripley démontre très vite un caractère héroïque, au point de risquer sa peau pour un chat. Rien que ça.

Tout ça nous amène au point principal,puisqu'il donne quand même son nom au film, l'alien. Difficile de le décrire,on peut mentionner la petite paire de mâchoires qu'il possède à l'intérieur de la gueule,sa queue finie par un dard,son crâne allongé et ses allures squelettiques. L'Alien est né il y a peu d'heures et suite à une multitude de mues,atteint l'âge adulte très vite ce qui semble d'ailleurs l'irriter énormément. Ayant pris goût au meurtre dès sa naissance,il décide d'établir son QG dans l'aération du vaisseau d'où il jaillira,l'écume aux quatre mâchoires,pour s'attaquer au reste de l'équipage. La créature est d'un réalisme probablement rare pour l'époque. Un homme en costume,des marionnettistes,quelques innovations techniques, et le film nous présente le genre d'effets spéciaux qui paraitraient géniaux pour faire des blagues à des potes(pas cardiaques de préférence)tellement ils sont saisissants de réalisme.

Tous ces ingrédients bien dosés et mixés donnent donc un chef-d'œuvre du cinéma avec certes quelques longueurs, mais qui sont vite oubliées dans des scènes comme l'exploration du vaisseau,la naissance de celui que l'équipage «appelle le fils de Kane» ou même la petite ballade de Dallas dans les conduits d'aération. Le film va engendrer trois suites,dont seule la première vaut réellement le coup, ainsi que deux rencontres ratées avec une autre créature célèbre de la science-fiction, le Predator.
__________
Le mec qui fait des sports extrêmes est "cool", celui qui attrape des serpents est "malade". Je vous ferai signe le jour où un serpent m'aura cloué dans un fauteuil roulant !

Revenir en haut

MSN

Dinosaureman


Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2009
Messages: 36

Localisation: ZZ/9 du Pluriel Z
Masculin

MessagePosté le: Ven 16 Juil 2010 - 22:47    Sujet du message: Vos films, vidéos et séries préférés

Répondre en citant



__________
Le mec qui fait des sports extrêmes est "cool", celui qui attrape des serpents est "malade". Je vous ferai signe le jour où un serpent m'aura cloué dans un fauteuil roulant !

Revenir en haut

MSN

dinostar
Modération

Hors ligne

Inscrit le: 11 Nov 2009
Messages: 22
Masculin

MessagePosté le: Mer 9 Nov 2011 - 22:34    Sujet du message: Vos films, vidéos et séries préférés

Répondre en citant


Tout d'abord je dois m'excuser mais ça risque d'être un peu long sachant qu'il y a au total 11 films et 5 séries mais bon je vais essayer de faire rapide et simple.
Voilà le premier article ainsi que l'histoire de la première série et les 6 premiers films



LISTE DES FILMS :
- STAR TREK : THE MOVIE PICTURE
- STAR TREK II : THE WRATH OF KHAN
- STAR TREK III : THE SEARCH FOR SPOCK
- STAR TREK IV : THE VOYAGE HOME
- STAR TREK V : THE FINAL FRONTIER
- STAR TREK VI : THE UNDISCOVERED COUNTRY



En 1964, Gene Roddenberry a l'idée de lancer une série de science fiction pure qui diffèrerait des séries existantes (La quatrième dimension et Au-delà du réel) par le fait qu'elle utiliserait les mêmes personnages tout au long des épisodes. Le titre de cette série, qui se veut un "western spatial" est alors Caravane vers les étoiles. Cette idée évolue vers un premier jet: le vaisseau s'appelle alors le USS Yorktown, son capitaine est Robert April et un membre de l'équipage doit "être rouge, avec des oreilles pointues et un air démoniaque". Ce premier projet est proposé à la Metro-Goldwin-Mayer et à CBS qui toutes les deux le refusent. C'est finalement Oskar Katz, de la NBC, qui l'accepte et débloque 20000 dollars pour l'écriture des scénarios des épisodes. Pendant cette recherche, Gene Roddenberry modifie quelque peu le contexte: le vaisseau devient l'USS Constitution (nom qui sera d'ailleurs gardé pour désigner la classe du vaisseau), puis l'Enterprise; son capitaine change également de nom, devenant Christopher Pike. Dans cet équipage, le premier officier est une femme (Majel Barrett, future femme de Gene Roddenberry) et il y a également un extra-terrestre Vulcain, aux oreilles pointues. L'épisode pilote choisi par NBC est "The Cage", mais une fois celui-ci tourné et projeté, les dirigeants le trouvent trop intellectuel et demandent des modifications importantes des personnages: il est hors de question qu'un vaisseau ait une femme comme premier officier et il est également hors de question de garder cet extra-terrestre bizarre. Gene Roddenberry accepte un compromis, remaniant la hiérarchie mais gardant le Vulcain. Il change également le capitaine du vaisseau, à la suite de différents avec l'acteur Jeffrey Hunter (le capitaine Pike). Le capitaine devient donc James T. Kirk et est joué par un acteur canadien inconnu: William Shatner. Le second pilote, intitulé "Where no man has gone before" ("Où l'homme dépasse l'homme") est alors tourné et accepté par NBC. Entre le tournage du pilote et celui de la série, Gene Roddenberry et Gene L. Coon complètent l'équipage de manière à le rendre multiracial.

L'EQUIPAGE :

De gauche à droite :
Montgomery "Scotty" Scott (James Doohan), Spock (Leonard Nimoy), James Tiberius Kirk (William Shatner), Hikaru Sulu (Georges Takei), Leonard "Bones" McCoy (DeForest Kelly), Nyota Uhura (Nichelle Nichols), Pavel Chekov (Walter Koenig)

LES VAISSEAUX

USS ENTERPRISE NCC 1701


Revenir en haut

Visiter le site web du posteur

Alain
Création-Direction

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2009
Messages: 832

Localisation: Les Bauges
Masculin

MessagePosté le: Dim 27 Nov 2011 - 15:58    Sujet du message: Vos films, vidéos et séries préférés

Répondre en citant


THE LADY
Un film de Luc Besson - 2011

Un film qui, par le sujet qu'il aborde et par sa qualité cinématographique,
devrait atteindre le niveau de La Liste de Schindler : poignant et réaliste.
A ne pas rater !



Ceci est la copie partielle ou totale de pages Wikipedia :
http://fr.wikipedia.org/wiki/The_Lady_(film,_2011)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Aung_San_Suu_Kyi

Toutes les licences utilisées par Wikipedia
et toutes les conditions d'utilisation sont donc applicables à cet article :
http://wikimediafoundation.org/wiki/Conditions_d'utilisation

Certains textes, photos, vidéos et compléments de toutes sortes
ont pu être ajoutés par les auteurs de France-paléO aux articles originaux.
Toute utilisation des publications de France-paléO étant totalement libre (à condition de nous citer),
il conviendra donc de se renseigner
sur la propriété intellectuelle de ces ajouts avant de les publier ailleurs.



La bande annonce




The Lady est un film biographique franco-britannique-malaisien réalisé par Luc Besson sur le scénario de Rebecca Frayn, mettant en scène Michelle Yeoh dans le rôle de Aung San Suu Kyi et David Thewlis en Michael Aris. Produit et distribué par EuropaCorp, ce film sortira le 30 novembre 2011 en France.

Synopsis

La vie d'Aung San Suu Kyi de 1989 jusqu'en 1999, à la mort de son mari.

Fiche technique

Titre : The Lady
Réalisation : Luc Besson
Premier assistante réalisation : Ludovic Bernard et Charlie Sungkawess (en Thaïlande)
Second assistante réalisation : Christel Bordon et Tippawan Mamanee (en Thaïlande)
Troisième assistante réalisation : Lucie Gratas

Scénario : Rebecca Frayn
Direction artistique : Dominique Moisan, Gilles Boillot, Stéphane Robuchon et Thierry Zemmour
Chef décorateur : Hugues Tissandier
Créateur de costumes : Olivier Bériot
Directeur de la photographie : Thierry Arbogast
Ingénieur du son : Ken Yasumoto
Montage : Julien Rey
Musique : Éric Serra
Production : Andy Harries, Luc Besson, Virginie Silla
Directeur de production : Didier Hoarau
Régisseur général : Marc Guidetti
Régisseur adjoint : David Lemenan
Société de production : EuropaCorp, Left Bank Productions et France 2 Cinéma
Société de distribution : EuropaCorp
Budget : 22 000 000 de euros
Pays : France, Royaume-Uni
Langue : anglais
Format : Couleur — 2.35:1 • 35 mm — Dolby SRD • DTS
Genre : Biographie dramatique
Durée : 140 minutes
Dates de sortie : France : 30 novembre 2011


Distribution

Michelle Yeoh : Aung San Suu Kyi
David Thewlis : Michael Aris
William Hope : James Baker

Développement

The Lady est au départ un scénario écrit par la romancière Rebecca Frayn, femme du producteur Andy Harries. En 2007, le couple l'envoie à l'actrice Michelle Yeoh. Séduite, cette dernière en parle à un ami de son compagnon Jean Todt, Luc Besson. Le réalisateur retravaille alors le script, qui manquait selon lui d'une réelle trame et d'un méchant emblématique. Une fois le scénario achevé, Luc Besson tente de contacter Aung San Suu Kyi, à l'époque en résidence surveillée. « Il fallait compter deux mois pour qu'elle reçoive une missive. Et autant pour obtenir une réponse. »

Aung San Suu Kyi donne alors son autorisation, après avoir visionné quelques films du réalisateur.

Tournage

Le tournage a débuté de manière très secrète en Thaïlande à l'été 2010. Aucune information n'avait filtré dans la presse, car Luc Besson ne voulait pas que le gouvernement birman ne fasse pression sur la Thaïlande pour expulser l'équipe. Le réalisateur y a donc débuté un tournage de manière incognito : « J'y suis allé cet été avec un visa que j'avais demandé, il y a un an, et muni d'une petite caméra numérique dont les images sont remarquables. En bermuda et en tongs, j'ai pu mettre en boîte des plans sur lesquels on incrustera, en postproduction, les comédiens et des figurants1. »

À l'automne 2010, Luc Besson est rejoint par une équipe plus importante et engage de nombreux figurants. Malgré l'importance grandissante du tournage, rien ne filtre dans la presse, même pas en France. « J'avais demandé à tout le monde de rester discret sur ce projet, afin que les dirigeants birmans n'en aient pas connaissance et ne fassent pas pression sur le gouvernement thaïlandais pour nous expulser. […] Chez nous, l'information serait sortie rapidement. En Orient, non. C'est une question de philosophie et de respect. »

Le titre The Lady est également très préservé au début du tournage, car il aurait alerté les autorités birmanes puisque c'est également le surnom d'Aung San Suu Kyi.

L'équipe s'envole ensuite pour Oxford en Angleterre. Luc Besson y invite d'ailleurs de nombreux journalistes, pour enfin présenter son film et faire taire de nombreuses rumeurs. Ce fait est rare dans la carrière du réalisateur, très opposé aux journalistes depuis certaines critiques assassines envers son film Le Grand Bleu en 1988.

Après l'Angleterre, Luc Besson rejoint les studios de Bry-sur-Marne dans le Val-de-Marne.

Lieux de tournage :
Bangkok, Thaïlande
Birmanie
Oxford, Oxfordshire, Angleterre, Royaume-Uni
Paris, France

Expulsion de Michelle Yeoh

Le 22 juin 2011, l'avion arrivé sur l'aéroport international de Yangon, Michelle Yeoh s'est brusquement vue expulsée par un responsable de la junte expliquant qu'elle est désormais sur la liste noire. La raison de sa venue et de son expulsion reste encore inexpliquée.


Quelques extraits










Aung San Suu Kyi


Aung San Suu Kyi, née le 19 juin 1945 à Rangoon, est une femme politique birmane, figure de l'opposition non-violente à la dictature militaire de son pays, prix Nobel de la paix en 1991.

Elle est secrétaire générale de la Ligue nationale pour la démocratie (LND), opposée à la dictature en place et qui remporte les élections générales en 1990, élections annulées par la junte. Elle ne peut exercer son activité politique, étant placée en résidence surveillée par la junte militaire au pouvoir, mais bénéficie d'un important soutien international (comme celui de neuf lauréats du prix Nobel) contre la junte birmane. Elle est libérée le 13 novembre 2010.



L'enfance puis les études

Aung San Suu Kyi est la fille du leader de la libération birmane, le général Aung San. C’est lui qui a négocié l’indépendance de la Birmanie en 1947. Il est assassiné par des rivaux la même année. Sa fille Aung San Suu Kyi a seulement deux ans lors de la mort de son père. Elle vit avec sa mère et ses deux frères à Rangoun (appelée parfois Rangoon ou Yangon), à l'époque capitale du pays. Aung San Lin, l’un des frères de Suu Kyi, est mort accidentellement alors qu’elle avait huit ans.

Sa mère, Daw Khin Kyi, commence à s'engager dans les milieux sociaux et publics, gagne peu à peu une certaine importance dans le paysage politique du gouvernement des années 1950 et 1960 puis est nommée ambassadrice de la Birmanie en 1960 à Delhi, en Inde. Suu Kyi étudie à l’École anglaise catholique de Birmanie puis rejoint sa mère en Inde afin de terminer ses études secondaires au College Lady Shri Ram à New Delhi en 19642.

Suu Kyi déménage ensuite en Grande-Bretagne, où elle suit un cursus de philosophie, politique et économie au St. Hugh’s College d'Oxford de 1964 à 1967 elle terminera ses études par un doctorat (phd) à la School of Oriental and African Studies (SOAS) de Londres.

En 1972, elle se marie à Michael Aris, un homme rencontré à Oxford alors qu’il étudiait les civilisations tibétaines. En 1973, Suu Kyi donne naissance à son premier enfant, Alexander, à Londres. En 1977, elle a un second enfant, Kim, né à Oxford. Suu Kyi vit alors entre le Royaume-Uni et le Bhoutan, pays où habite son mari, car il fait à cette époque une étude sur l’Himalaya et le Tibet.

Débuts politiques

Âgée de 22 ans la jeune étudiante déménage pour New York en 1967, entame un second cycle d'études supérieures et devient secrétaire-assistante du Comité des questions administratives et budgétaires des Nations unies.

En 1988, Aung San Suu Kyi retourne vivre en Birmanie afin de s’occuper de sa mère vieillissante. Cette année-là, le général Ne Win, leader du parti socialiste au pouvoir, perd peu à peu le contrôle du pays. Des manifestations pro-démocratiques éclatent dans tout le pays. Elles sont violemment réprimées par l’armée. Une nouvelle junte militaire, le Conseil d'État pour la restauration de la Loi et de l'Ordre prend le pouvoir le 18 septembre 1988.

Fortement influencée par la philosophie non violente du Mahatma Gandhi, Suu Kyi entre peu à peu en politique afin de travailler pour la démocratisation du pays. Le 27 septembre 1988, avec les anciens généraux Aung Gyi et Tin Oo, elle participe à la fondation de la Ligue Nationale pour la Démocratie (LND), qui promeut des réformes politiques en Birmanie. Elle en devient la première secrétaire générale et un symbole du désir populaire pour la liberté politique.

Elle est arrêtée le 20 juillet 1989, le gouvernement militaire lui proposant la liberté à condition qu’elle quitte le pays, ce qu’elle refuse. Elle est mise plus tard en liberté « surveillée ».

Détention en Birmanie

En 1990, la junte militaire, sous la pression populaire, met en place des élections générales, qui sont gagnées très largement par le parti de Suu Kyi, la LND. Alors qu’elle doit ensuite prendre le poste de premier ministre, la junte militaire refuse le scrutin et annule le résultat des élections. Cela provoque un scandale au niveau international. Suu Kyi reçoit cette année-là le prix Sakharov et le prix Rafto puis le prix Nobel de la paix l’année suivante. Elle reçoit la somme de 1,3 million de dollars qu’elle utilise pour établir un système de santé et d’éducation pour le peuple de Birmanie.

Elle est libérée de sa détention surveillée en juillet 1995, cependant il est très clair que si elle quittait le pays afin de rendre visite à sa famille au Royaume-Uni, elle se verrait refuser le droit de revenir en Birmanie. En 1997, son mari Michael Aris est atteint du cancer de la prostate, cependant le gouvernement birman lui refuse le droit d’entrer pour visiter sa femme. La junte militaire essaie clairement de faire partir Suu Kyi afin de s’en « débarrasser ». Suu Kyi ne reverra jamais son mari qui meurt en 1999. De plus elle reste séparée de ses enfants, qui vivent toujours au Royaume-Uni.

Elle se voit refuser le droit de rencontrer les membres de son parti plusieurs fois. En septembre 2000, elle est mise une fois de plus en maison d’arrêt. Le 6 mai 2002, après une négociation secrète entre les Nations unies et la junte militaire, elle est libérée. Suu Kyi a alors déclaré : « C’est une nouvelle ère pour le pays ».
Cependant le 30 mai 2003, sa caravane est attaquée dans le village de Depayin par un groupe paramilitaire payé par la junte au pouvoir. Beaucoup de ses supporters sont tués ou blessés durant cette embuscade. Suu Kyi réussit à s’échapper grâce à son chauffeur Ko Kyaw Soe Lin, mais est arrêtée un peu plus tard. Elle est alors à nouveau emprisonnée à la prison d'Insein à Rangoon. Elle est ensuite transférée en maison d’arrêt en septembre 2003 à cause de ses problèmes de santé et d’une hystérectomie.

En mars 2004, Razali Ismail, un envoyé spécial des Nations unies, a pu rencontrer Aung San Suu Kyi. Ismail a démissionné de son poste l’année suivante, en partie parce qu’il s’est vu refuser l’entrée en Birmanie par la suite.

Le 28 novembre 2005, la junte militaire birmane prolonge de six mois l’assignation à résidence de la chef de l’opposition. Une prolongation prise en vertu de la loi de 1975 de la protection de l’État (Article 10b) visant à « protéger l’État d’éléments destructeurs » qui permet à l’État d’emprisonner quelqu’un pendant cinq ans sans jugement. Le 20 mai 2006, Ibrahim Gambari, un autre envoyé spécial des Nations unies a pu rencontrer Suu Kyi, la première visite étrangère depuis 20044.

Le 27 mai 2006, l'assignation à résidence de Aung San Suu Kyi est prolongée d'un an, ce qui provoque l’appel de Kofi Annan, le secrétaire général des Nations unies, à Than Shwe le dirigeant de la junte militaire.

Le 9 juin 2006, Suu Kyi est hospitalisée suite à de sévères diarrhées, selon un représentant des Nations unies pour un gouvernement de coalition nationale pour l’union de la Birmanie. La junte militaire dénie ces informations.

Le 19 juin 2006, Suu Kyi passe son soixante et unième anniversaire en maison d'arrêt, sa ligne téléphonique est coupée, son courrier filtré et elle n'a pas accès aux soins médicaux qu'elle désire. Des manifestations sont organisées devant les ambassades birmanes. Le 14 mai 2007, un appel est lancé par une cinquantaine d'anciens dirigeants du monde entier pour la libération d'Aung San Suu Kyi.

Le 25 mai 2007, le régime militaire birman a une nouvelle fois prolongé d'un an l'assignation à résidence d'Aung San Suu Kyi.

Le 22 septembre 2007, l'opposante birmane assignée à résidence depuis 2003, est exceptionnellement sortie brièvement en pleurs de sa maison à Rangoun pour saluer des moines bouddhistes qui manifestent contre la junte militaire, pour la cinquième journée consécutive.

Le 24 septembre 2007, Aung San Suu Kyi a été enfermée à la prison d'Insein6. L'assignation à résidence expire le dimanche 27 mai 2007, mais est reconduite sans autre forme de procès pour un an, et l'est de nouveau le 27 mai 2008, totalisant ainsi sept ans d'assignation à résidence forcée.

En septembre 2008, des inquiétudes s'expriment quant à sa santé, elle refuserait la nourriture qui lui est apportée par la junte militaire8. En mai 2009, son état de santé est de plus en plus inquiétant (« Elle ne peut pas manger, sa tension est faible, et elle souffre de déshydratation », d'après son assistante médicale).

Aung San Suu Kyi est à nouveau placée en détention le 7 mai 2009 par les autorités birmanes. Selon la secrétaire d'État française Rama Yade, l’arrestation d’Aung San Suu Kyi, accusée d’activité subversive à quelques jours de sa libération, est un « prétexte manifestement recherché pour l’écarter du processus électoral, d’autant plus que la LND, le parti politique d’Aung San Suu Kyi, est totalement laminé ». L’objectif du régime est de « tout mettre en place pour arriver aux élections législatives de 2010 sans gêne, sans entrave ». La présence d’une entreprise comme Total n’y peut rien, car « c'est un État qui vit sous la terreur depuis vingt ans ».

Le 10 août 2009, Aung San Suu Kyi est condamnée à 18 mois de détention, ce qui la prive de tout moyen de participer à l'élection générale de 2010. L'Union européenne menace la junte birmane de sanctions, et la Malaisie a appelé à une réunion d'urgence de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN). L'opposante birmane a décidé de faire appel.

Le 13 novembre 2010, aux alentours de 12 heures (heure française), la police birmane enlève les barrières posées devant la résidence d'Aung San Suu Kyi permettant sa libération, après de longues années dans sa résidence sous surveillance permanente.

Soutien international

Aung San Suu Kyi dispose d’un soutien assez important au Royaume-Uni et aux États-Unis, via la campagne pour une Birmanie libre (Free Burma Campaign).

En 2001, le groupe rock irlandais U2 a créé la chanson « Walk On », qui a été écrite et dédiée à Aung San Suu Kyi. « Walk On » est interdite en Birmanie. D’autres artistes comme Coldplay, R.E.M., Wayne Shorter, Jane Birkin, Jim Carrey ou Damien Rice ont publiquement soutenu Suu Kyi.

Elle a reçu le prix « Free your mind » (Libère ton esprit) par les MTV Europe Music Awards en 2003.

Le Conseil de Paris l'a faite citoyenne d'honneur de la Ville de Paris en juin 2004.

Le 17 juin 2005, plusieurs protestations ont eu lieu devant les ambassades birmanes partout dans le monde à l’occasion du soixantième anniversaire de Suu Kyi.

Plusieurs tentatives de pressions diplomatiques ont eu lieu de la part des États-Unis, des Nations unies et de plusieurs pays afin de libérer Suu Kyi.

Un film a été tourné par John Boorman en 1995 qui évoque certains événements autour de Suu Kyi : Rangoon.

Suu Kyi reçoit une assistance de l’association International IDEA depuis qu’elle est emprisonnée.

Le magazine américain New Statesman a élu en 2006 Suu Kyi « Hero of our time » (héros de notre temps). La même année, elle est classée comme la 47e femme la plus puissante au monde par le magazine Forbes.

Les universités belges Vrije Universiteit Brussel (Université Libre de Bruxelles) et l'Université catholique de Louvain (UCL) lui ont offert le titre de docteur honoris causa. Une pétition soutenue notamment par le 14e dalaï-lama a été lancée en Norvège15.

Le 14 mai 2007, une lettre signée par une cinquantaine d'anciens dirigeants du monde entier (dont Bill Clinton, Jimmy Carter, Jacques Delors) appelle la Birmanie à libérer Aung San Suu Kyi16.

En juillet 2007 elle est faite membre d'honneur du groupe des Global Elders (anglais signifiant les anciens, ou sages, universels), créé par Nelson Mandela afin de promouvoir la paix et les droits de l'homme dans le monde.

Le 17 octobre 2007, Aung San Suu Kyi est faite citoyenne d'honneur du Canada.

Le 24 octobre 2007, Amnesty International publie un communiqué de presse à propos de Aung San Suu Kyi intitulé Myanmar. Douze ans en résidence surveillée17.

Le 30 novembre 2011 sortira le biopic The Lady sur la vie de Aung San Suu Kyi, tourné avant sa libération, réalisé par Luc Besson. Le 27 novembre 2011, la "Dame" reçoit pour la première fois chez elle l'Ambassadeur de France pour les droits de l'Homme, François Zimeray, à la demande du Ministre Alain Juppé.

Récompenses

1990 : prix Rafto décerné par la Fondation Rafto pour les droits humains.
1990 : prix Sakharov pour la liberté de pensée
1991 : prix Nobel de la paix
2000 : Médaille présidentielle de la liberté
2005 : prix Olof Palme
2008 : Prix de la Fondation décerné in abstentia par le Forum de Crans Montana et remis par M. Jacques Barrot Vice-Président de la Commission Européenne et M. Federico Mayor Co-Président du Panel des Nations Unies pour l'Alliance des Civilisations

Elle est membre de la fondation PeaceJam.

Citation

L’un de ses discours les plus connus, Libérez-nous de la peur (Freedom from Fear), commence ainsi :

« Ce n’est pas le pouvoir qui corrompt, mais la peur : la peur de perdre le pouvoir pour ceux qui l’exercent, et la peur des matraques pour ceux que le pouvoir opprime… »

« Dans sa forme la plus insidieuse, la peur prend le masque du bon sens, voire de la sagesse, en condamnant comme insensés, imprudents, inefficaces ou inutiles les petits gestes quotidiens de courage qui aident à préserver respect de soi et dignité humaine. (...) Dans un système qui dénie l’existence des droits humains fondamentaux, la peur tend à faire partie de l’ordre des choses. Mais aucune machinerie d’État, fût-elle la plus écrasante, ne peut empêcher le courage de ressurgir encore et toujours, car la peur n’est pas l’élément naturel de l’homme civilisé. »

Divers

Outre le birman, Aung San Suu Kyi pratique également l'anglais, ainsi que le français, appris sur cassettes audio durant ses années d'isolement


Quelques vidéos






Le Mur de la Liberté

Une fois le tableau ouvert, promener la souris sur la mosaïque et cliquer au besoin :



__________

Revenir en haut

Visiter le site web du posteur

Alain
Création-Direction

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2009
Messages: 832

Localisation: Les Bauges
Masculin

MessagePosté le: Mer 28 Déc 2011 - 11:01    Sujet du message: Les Survivants

Répondre en citant




"L’esprit de mes amis morts n’est pas à l’intérieur de moi, non.
Par contre, je les sens flotter autour de moi.
Je peux avouer qu’avec les années, je les entends avec de plus en plus de force.
Ils sont quand même là, et nous chuchotent à l’oreille…"



Documentation sur le film : clic ci-dessous :
http://www.arte.tv/fr/1950750,CmC=1950752.html
http://www.arte.tv/fr/1950764,CmC=1950768.html




Naufragés des Andes (1)


Naufragés des Andes (2)


Naufragés des Andes (3)


Naufragés des Andes (4)


Naufragés des Andes (5)


Naufragés des Andes (6)


Naufragés des Andes (7 et fin)


Je déconseille de regarder le film de 1993 : "Les Survivants".
http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Survivants_(film,_1993)
Ce film m'a semblé pauvre et sans intérêt,
moi qui avais lu le livre, oh combien poignant, de Piers Paul Read :
http://butinagelitteraire.forumactif.com/t476-les-survivants-piers-paul-rea…
Le documentaire "Naufragés des Andes" (vidéos ci-dessus)
est extraordinairement bien fait et tellement émouvant :
A voir absolument et en entier !


Le livre :


__________

Revenir en haut

Visiter le site web du posteur

Alain
Création-Direction

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2009
Messages: 832

Localisation: Les Bauges
Masculin

MessagePosté le: Sam 7 Jan 2012 - 18:44    Sujet du message: Marcelino Pan y Vino

Répondre en citant


Marcelino Pan y Vino

Film espagnol de Ladislao Vajda - 1955.



Ce film émouvant fut l’un des plus grands succès commerciaux de l’époque.
Il s’est également distingué sur le plan international dans divers festivals.
Ce film en Noir et Blanc est un des plus beaux films que j'ai pu visionner
sur le plan de la photo, tout en ombres et lumière,
particulièrement sur les plans en intérieur.

A voir absolument !

Le film en entier (en espagnol)

Qualité 480p :


Qualité 360p :


Qualité 360p :


En Espagne, après la défaite des armées de Napoléon.
Devant le portail de leur monastère, des moines découvrent un matin
un bébé abandonné et décident de le prendre en charge.
L'enfant grandit sous le regard bienveillant de ses nouveaux "parents"
et, pour tromper sa solitude, s'invente un compagnon imaginaire, Manuel.
Un jour, enfreigant les règles, il monte au grenier
et découvre avec stupéfaction un grand Christ en croix.



Il se familiarise avec cette figure douloureuse et lui rend visite tous les jours,
lui apportant du pain et du vin prélevés sur les maigres provisions des moines.
Le jour où sa désobéissance est découverte,
il vient demander au Christ de lui montrer sa maman et c'est là que se produit le miracle:
le Christ prend l'enfant dans ses bras et celui-ci s'endort pour toujours,
ébloui par une illumination extraordinaire.
Les moines ont aperçu cette lumière mystérieuse et répandent la rumeur du miracle,
dont la célébration a lieu, depuis, chaque année...

Lu ici --> http://www.premiere.fr/film/Marcelin-pain-et-vin-147902


Pablito Calvo



La biographie de Pablito Calvo :
http://www.premiere.fr/Star/Pablito-Calvo-367175





Divers :

Version complète du film mexicain de 2010 (en espagnol)


http://en.wikipedia.org/wiki/Miracle_of_Marcelino

__________

Revenir en haut

Visiter le site web du posteur

Alain
Création-Direction

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2009
Messages: 832

Localisation: Les Bauges
Masculin

MessagePosté le: Mar 5 Juin 2012 - 17:30    Sujet du message: Les Mystérieuses Cités d'Or... la suite

Répondre en citant



... LA SUITE !


Lu ici : http://lci.tf1.fr/culture/les-mysterieuses-cites-d-or-projection-d-extraits…

Diffusée pour la première fois en France en 1983,
la série d'animation Les Mystérieuses cités d'or
s'apprête à revivre avec des épisodes inédits et pour trois nouvelles saisons.
Trente ans après avoir fait rêver des millions de téléspectateurs,
les aventures d'Esteban se poursuivront donc prochainement sur TF1.



Du 5 au 23 juin, les fans vont pouvoir découvrir une exposition inédite
consacrée aux Mystérieuses cités d'or au Centre Bonlieu d'Annecy,
afin d'entrer dans les coulisses de la série originale et de la nouvelle version.



Des planches exclusives du développement graphique aux story-boards,
en passant par les dessins des décors originaux,
les travaux de conceptions visuelles n'auront plus de secret pour vous.



Pour compléter la présence de cette cinquantaine de tableaux,
les aficionados des Mystérieuses cités d'or
auront droit à une projection en plein air
dans le cadre du Festival International du Film d'Animation.



Ce soir mardi 5 juin 2012 à 22h15, une sélection d'extraits inédits
de la nouvelle version de la série d'animation sera donc projetée
sur le Pâquier, près du lac d'Annecy.




Une façon de faire vibrer votre corde nostalgique
tout en vous émerveillant devant la renaissance télévisuelle
d'un programme culte.



Le programme du Festival International du Film d'Animation d'Annecy :
http://www.annecy.org/edition-2012/festival/ecrans-plein-air#top

Ci-dessous : Extraits de la page Wikipedia :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Mystérieuses_Cités_d'or

Les Mystérieuses Cités d'or 2 (TF1, 2011-2013)

Hadrien Soulez Lariviere a écrit une suite produite
par la société Blue Spirit Animation et Movie Plus (société de Jean Chalopin),
pour la chaîne française TF1.
La directrice des programmes jeunesse de TF1, Dominique Poussier,
a officialisé la commande de trois nouvelles saisons les 12 et 13 novembre 2008
à l’occasion d’un séminaire sur la fiction à destination de la jeunesse,
organisé au Conservatoire européen d’écriture audiovisuelle, à Paris.
Chaque saison devrait être consacrée à deux Cités d’or,
ce qui achèverait la série6. Bernard Deyriès, réalisateur du premier opus,
participera ici aussi à la série.
Jean Chalopin, scénariste du premier opus,
a supervisé l'écriture du scénario de la seconde série.
Contrairement à la première série qui était une co-production franco-japonaise,
la seconde série est animée en France par le studio Blue Spirit, basé à Angoulême.
En 2011, TF1 annonce que la série sera diffusée à la rentrée 2012
après la rediffusion des épisodes de la série originale.




Plus de précisions ici :
http://lescitesdor.com/actualite/mco2/mco2.php




Et voici la 1ère vidéo !

C'est très beau, c'est fidèle, le son est excellent !
Personne ne sera déçu !
Fans du générique ?
Attendez la fin de la vidéo...
vous ne serez pas dépaysé !
C'est très fidèle et en meilleur même !



En HD sur Wat TV :
http://www.wat.tv/video/mysterieuses-cites-or-trailer-52rdh_2ey1r_.html#use…

L'annonce sur LCI :



Une découverte intéressante :




Cités d'Or 2012 : le générique !




__________

Revenir en haut

Visiter le site web du posteur

Alain
Création-Direction

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2009
Messages: 832

Localisation: Les Bauges
Masculin

MessagePosté le: Sam 17 Nov 2012 - 15:25    Sujet du message: Belle et Sébastien 2013

Répondre en citant


Belle et Sébastien
2013





Nicolas Vanier tourne actuellement une version cinéma
de la série culte "Belle et Sébastien".








<< Ça se passe là-haut, dans les Alpes.
Ça se passe là où la neige est immaculée,
là où les chamois coursent les marmottes,
là où les sommets tutoient les nuages.
Ça se passe dans un village paisible jusqu’à l’arrivée des Allemands.
C’est la rencontre d’un enfant solitaire et d’un chien sauvage.
C’est l’histoire de Sébastien qui apprivoise Belle.
C’est l’aventure d’une amitié indéfectible.
C’est le récit extraordinaire d’un enfant débrouillard
et attendrissant au coeur de la Seconde Guerre Mondiale.
C’est l’odyssée d’un petit garçon à la recherche de sa mère,
d’un vieil homme à la recherche de son passé,
d’un résistant à la recherche de l’amour,
d’une jeune femme en quête d’aventures,
d’un lieutenant allemand à la recherche du pardon.
C’est la vie de Belle & Sébastien… >>




Article de Culture Box : Clic ici : Culture Box

Souvenez-vous de ce générique interprété par Mehdi :


Et L'oiseau, toujours interprété par Mehdi :


Et un extrait du tout début du feuilleton de l'époque :


Plus récemment, le générique du dessin animé :


<< Le feuilleton culte des années 60, "Belle et Sébastien" va revivre au cinéma.
47 ans après, le réalisateur Nicolas Vanier tourne en ce moment
l'adaptation de cette histoire écrite par Cécile Aubry.
Cette histoire d'amitié indéfectible entre un garçon, Sébastien et Belle,
un chien de montagne des Pyrénées, a passionné la France en 1965.
Que de souvenirs pour Mehdi el Glaoui
qui interprétait le rôle de Sébastien à l'époque.
Il joue dans le film de Nicolas Vannier.
C'est le jeune Félix Bossuet qui le remplace aujourdhui.
Tcheky Karyo, Margaux Chatelier et Dimitri Storoge sont les têtes d'affiche
de cette aventure qui sortira sur les écrans dans un peu plus d'un an. >>

Nicolas Vanier en repérage à Bessans :



<< La montagne sera un acteur du film qui aura trois couleurs :
vert, jaune et blanc.
Le film montrera la féérie de ces paysages alpins souvent méconnue.
Commençant en été,
dans le vert des hauts alpages couverts de fleurs multicolores,

il se poursuivra dans le jaune et l’or de l’automne alpin,
pour s’achever dans la blancheur des grands paysages immaculés,
avec ses sapins et ses toits de pierre chargés de neige alors que
les chamois cavalent sur les crêtes venteuses dans la froideur de l’hiver.
>>



Photo extraite du Pdf téléchargeable plus bas

Article Le Parisien : Clic ici --> Le Parisien

<< Pour dénicher le nouveau Sébastien,
Vanier a procédé à un long casting « de 2 800 enfants.
Et c’est Félix Bossuet, un Parisien de 7 ans, qui s’est finalement imposé ».
Le petit brun se montre très à l’aise devant la caméra.
Surtout lorsque, perché sur un rocher,
alors que les chasseurs tentent d’attraper son chien, l’enfant crie :
« Belle! Belle! Belle!… » Après cinq prises, la scène est en boîte.
Quant à l’animal vedette, un berger des Pyrénées,
il a aussi eu droit à son casting pour ne retenir que trois chiens,
dont deux doublures.
Doté d’un budget de 10 millions d’euros,
le film de Nicolas Vanier a placé cette histoire
entre un orphelin et un chien sauvage,
dans un village paisible des Alpes
jusqu’à l’arrivée des Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale. >>

Extrait du tournage :



Articles du Dauphiné Libéré : Clic ici --> Dauphiné Libéré
... ou encore ici --> Dauphiné Libéré


<< Depuis 1964, Mehdi El Glaoui n’a plus vraiment de nom.
Pour des milliers d’enfants devenus adultes, il est “Mehdi de Belle et Sébastien”,
la série créée par sa mère, Cécile Aubry.
Aujourd’hui, il fait partie de l’aventure initiée par Nicolas Vanier :
faire vivre “Belle et Sébastien” dans un film.
Il y a rencontré Félix Bossuet, 7 ans, le nouvel interprète de Sébastien.

Dans le décor naturel du hameau de l’Écot,
sur la commune de Bonneval-sur-Arc (Savoie),
il est dans la foule des figurants.
Pourtant, tout le monde le regarde différemment.

Hameau de l'Ecot - Photo de http://surlessommets.blog.free.fr/


Et pour cause : il y a 48 ans, avec sa mine boudeuse et ses cheveux noirs,
il a marqué nombre de téléspectateurs.
Dans la télévision en noir et blanc, il a donné naissance à Sébastien,
héros d’une amitié entre un orphelin et un chien.
L’histoire touche toutes les générations.

Le Sébastien de 1965 et celui de 2012 - Photo Dauphiné Libéré


Félix Bossuet, un petit Parisien âgé de 7 ans,
donne son visage et sa voix au nouveau Sébastien.
Quand il croise Mehdi, entre deux prises, la pudeur est de mise.
“Il n’est pas un copier-coller de moi, c’est un Sébastien différent.
Félix est un très bon comédien, très vif.” assure Mehdi.
Pas de conseils incessants du premier Sébastien au nouveau.
“Il est très intelligent et écoute ce que lui dit Nicolas Vanier.
Je lui ai expliqué qui j’étais, il m’a semblé un peu intimidé,
mais je ne veux pas lui mettre de pression, il donnera vie à son Sébastien.
Aujourd’hui, les peurs que j’avais sont dissipées :
ce film est fidèle à l’esprit du livre et de la série.”



Félix a une doublure "locale" sur le tournage :
En octobre, pendant trois semaines, Pierre Ferreol, 8 ans,
n’a pas quitté le plateau de tournage de “Belle et Sébastien”.
Il vit dans les mêmes conditions que l’acteur qui incarne Sébastien,
Félix Bossuet, un Parisien de 7 ans. Pourtant, malgré son implication,
Pierre n’aura pas son nom sur l’affiche du film
et ce n’est pas lui qui participera aux avant-premières.

Car Pierre a été choisi pour être la doublure de Félix.
« Faire tourner un enfant est très contraignant
car son temps de travail quotidien ne peut dépasser quatre heures.
Il est obligatoire d’avoir une doublure »,
explique la mère de Pierre, Katie Ferreol.

Une situation que l’élève de CE2 a choisie en toute connaissance de cause.
« Quand la dame du casting est venue dans la classe,
elle m’a sélectionné pour être Sébastien.
Finalement, elle m’a longuement expliqué que je serai la doublure,
ce que ça impliquait. Même si je ne suis pas Sébastien, j’ai dit oui.
Ca m’amuse d’être dans un film », explique Pierre.


L'une des jaquettes du roman de Cécile Aubry

Alors, pendant un mois cet été et trois semaines en octobre,
il a vécu toute la semaine sur le tournage, avec Félix.
« C’est devenu un ami, on s’entend bien.
C’est un peu comme en colonie, sauf qu’il y a une maîtresse
qui vient nous faire les cours », raconte le jeune Modanais.
Certains week-ends, les deux garçons se retrouvent
dans la famille de Pierre, à Modane.
« C’est vrai qu’ils s’entendent vraiment bien.
Sur le tournage, ils jouent beaucoup ensemble », rapporte Katie.

Dans ce monde d’adulte, Pierre et Félix sont comme des princes.
« On est installé à l’hôtel et on a chacun une accompagnatrice
qui est avec nous tout le temps et qui vérifie que ça se passe bien »,
décrit Pierre.
« Toute l’équipe s’est beaucoup attachée à eux.
Tchecky Kario a même fait des cabanes avec eux », complète Katie.


Photo Dauphiné Libéré
Pierre Férréol (assis), 8 ans, de Modane, est la doublure de Félix Bossuet (à droite)
qui joue Sébastien dans le film de Nicolas Vanier, “Belle et Sébastien”.


En plus de sa ressemblance avec Félix et sa grande motivation,
Pierre a d’autres atouts :
« Je fais de l’escalade. Alors, pour la scène du Vercors, c’était mieux ».
Cette scène, qui marque le début du film, a impressionné le garçon.
« C’était vraiment haut.
Ils avaient demandé à un garçon de 14 ans, qui a refusé.
Moi, j’y suis allé », raconte Pierre.


Photo Dauphiné Libéré
Cette séquence du film a été tournée à Font d'Urle, dans le Vercors.


Pour cette séquence, Pierre est accompagné de sa monitrice.
« C’était mieux que ce soit elle. Quand j’ai vu les photos, cela m’a fait peur. »
Après un premier essai, Pierre réussit la prise.
« Le soir, à l’hôtel, j’ai eu droit à la plus grosse glace », se rappelle-t-il.

Meilleur nageur que Félix, c’est lui qui est filmé
quand il s’agit de nager dans la rivière, à côté de Bonneval.
« Là, c’était dur, l’eau était très froide.
En plus, le chien ne voulait pas obéir », affirme-t-il.


Une autre jaquette du roman

Avant le début du tournage, le réalisateur Nicolas Vanier
avait dit son envie de trouver son Sébastien en Maurienne.
Avec Pierre, il a rempli une partie du contrat.
« Pour Félix, habitué à marcher dans les rues de Paris,
ce n’est pas évident d’être à l’aise en courant sur les chemins de montagne.
À plusieurs reprises, c’est Pierre qui a été filmé ».

Alors, même si sa mère s’inquiète de sa réaction à la sortie du film,
« quand tous les regards seront tournés vers Félix et pas vers lui »,
Pierre est enthousiaste :
« J’adore tout ce qui se passe sur le plateau, voir les prises.
J’aimerais bien faire un film, mais je ne sais pas encore comment faire ». >>


Photo : clic ici --> Le Parisien

<< Le réalisateur achèvera son film en janvier et février prochains
dans des conditions hivernales et glaciales. >>

Les lieux de tournage en Maurienne



Les principaux acteurs adultes (Mehdi el Glaoui ne fera qu'une apparition)



Le site de Nicolas Vanier :
Clic ici --> http://www.nicolasvanier.com/films/index.htm


Et surtout, téléchargez la plaquette du film (Elle est magnifique !) :
http://www.nicolasvanier.com/films/images/BELLE ET SEBASTIEN.pdf



Le nouveau livre du film est également paru



La toute première projection à Lanslebourg




Le 18 décembre au cinéma !








La Bande Originale du film en vente le 18 novembre !

La pochette du CD :

Un petit aperçu chez Deezer
http://www.deezer.com/album/7102499


ZAZ interprète "Belle"






Cécile Aubry, vous avez égayé mon enfance
et fait naître mon amour pour la montagne.



... A bientôt Belle et Sébastien !

__________

Revenir en haut

Visiter le site web du posteur

Alain
Création-Direction

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2009
Messages: 832

Localisation: Les Bauges
Masculin

MessagePosté le: Dim 9 Juin 2013 - 15:30    Sujet du message: Calimero 3D 2013

Répondre en citant





Nostalgiques du petit poussin malheureux ?
Il revient en 3D !




Mercredi 12 juin 2013 - 22h15 - Sur Le Pâquier
Le 1er épisode de Calimero 3D
sera projeté en avant-première, à l'occasion
du Festival international du film d'animation d'Annecy.

http://www.annecy.org/


Vous vous souvenez du 1er épisode diffusé dans les années 60 ?


Voici la 1ère bande annonce du nouveau Calimero :


Et un tout nouvel aperçu de la nouvelle série :



Le site officiel de CALIMERO --> Clic sur l'image ci-dessous :




Avoir attendu près de 50 ans pour voir à nouveau Calimero,
je lui laisse le dire lui -même :



__________

Revenir en haut

Visiter le site web du posteur

Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:08    Sujet du message: Vos films, vidéos et séries préférés


Revenir en haut

Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dinochat Index du Forum -> France-paléO : Espace Membres -> Hors sujet : discussions diverses Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

SoftGreen phpBB theme by DaTutorials.com
Copyright © DaTutorials 2005