Dinochat Index du Forum
 FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 
Bouletus aixiensis

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dinochat Index du Forum -> France paléO : Paléontologie -> France paléO : Actu Paléo
Sujet précédent :: Sujet suivant  

Auteur

Message

Alain
Création-Direction

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2009
Messages: 832

Localisation: Les Bauges
Masculin

MessagePosté le: Ven 11 Fév 2011 - 18:33    Sujet du message: Bouletus aixiensis

Répondre en citant


Arcovenator escotae

(Ca y est : il a son nom et il a été décrit dans ScienceDirect :
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S075339691300089X#bib0115)


Lu ici --> citylocalnews.com

Petit résumé :
Un nouveau dinosaure découvert dans les entrailles d’Aix-en-Provence
C’est un événement majeur !


Les paléontologues aixois ont découvert en 2008, un os crânien
à proximité de la commune de Pourrières au pied de la sainte Victoire.
Il appartenait au plus gros dinosaure carnivore vivant dans le sud-est de la France.
Le redoutable prédateur pouvait mesurer près de 6 mètres.
Désormais les scientifiques doivent attribuer un nom à cette espèce de dinosaure
jusqu’à ce jour inconnue.
Thierry Tortosa, doctorant en paléontologie et employé au Muséum est parvenu,
à partir de ce fragment d’os, à reconstituer l’ensemble de la structure osseuse de l’animal.
L’exceptionnelle découverte étoffera prochainement la renommée du Muséum.
Une fois baptisé, le reptile devrait faire parler de lui bien au-delà de nos frontières.
Nul doute que ses publications seront lues par les paléontologues du monde entier.
Bientôt un “Aixsinosorus” dans le dictionnaire ?
Les paléontologues aixois poursuivent leurs recherches.
Ils possèdent des milliers d’os de dinosaure et plusieurs centaines d’œuf de reptiles.





Une nouvelle espèce de dinosaure découverte,
bientôt un “Aixsinosorus” ?
Les scientifiques doivent attribuer un nom à cette espèce de dinosaure
jusqu’à ce jour inconnue.


Il y a près de 70 millions d’années, les dinos étaient chez eux à Aix-en-Provence.
Aujourd’hui, les paléontologues exhument de la terre aixoise
des milliers d’œufs et des ossements incroyables.

Chacun a en tête Jurassic Park, ses dinosaures terrifiants
et ses paysages luxuriants du Costa Rica.
Question esthétique, Spielberg ne s’était pas trompé mais niveau crédibilité,
le papa d’ET aurait mieux fait de poser ses caméras à Aix.
Depuis les années 60, le pays d’Aix s’est fait une réputation,
celle de référence mondiale en matière de fossiles et d’œufs de dinosaures.
Des œufs de dinos justement,
Yves Dutour et son équipe en ont déterrés près de 1000
lors du chantier des Allées provençales de 2000 à 2004.
Le paléontologue du Muséum d’histoire naturelle note que le pays d’Aix est unique :
“À certains endroits, il ne fallait creuser que quelques mètres
pour tomber sur les couches à dinos”.



Les paléontologues du monde entier ont même baptisé la ville “Eggs-en-Provence”.
Petite déception malgré tout pour Yves Dutour, tous les œufs découverts étaient éclos.
Car fait très rare, certains fossiles retrouvés intacts en Amérique du sud
contenaient même les ossements du bébé dinosaure : “C’est ce qu’il nous manque ici.
Mais il y a visiblement un problème de conservation car statistiquement,
sur les milliers d’œufs que nous avons, au moins un aurait dû contenir des os”.
Mais les chercheurs aixois ont un atout.
Une découverte exceptionnelle avec une nouvelle espèce de dinosaure
qui étoffera prochainement la renommée du Muséum.
Thierry Tortosa, jeune paléontologue,
prépare actuellement sa thèse sur ce petit-cousin aixois du Tyrannosaure
dont on a retrouvé un fragment de la boîte crânienne.



Le redoutable prédateur qui pouvait mesurer près de 6 mètres
n’a même pas encore de nom.
Une fois baptisé, le reptile devrait faire parler de lui bien au-delà de nos frontières.
Les chercheurs espèrent faire d’autres découvertes d’exception sur le chantier de fouilles
qu’ils conduiront en bordure de l’autoroute sur Pourrières dans quelques semaines.
Et démontrer une fois de plus que Jurassic Aix est bien une réalité.

Des dinosaures sous le bitume et au Muséum d’histoire naturelle d’Aix :
Depuis plus de 15 ans, le Muséum d’histoire naturelle d’Aix mène des fouilles.


Les équipes de paléontologues procèdent par décapages successifs
à l’aide d’une pelle mécanique.
Une fois la zone de recherche dégagée, l’équipe scrute la zone à la recherche d’indices :
coquille, dent, os...
Sur place les ossements sont dégagés à l’aide de marteaux
et de burins de différentes tailles et parfois même à l’aide d’un marteau piqueur.
Les paléontologues réalisent ensuite une coque à l’aide de toile de jute et de plâtre
qui servira au maintien du fossile lors de son prélèvement et à sa préservation.
Les fossiles sont ensuite acheminés au laboratoire
où ils subiront un traitement aux micro-burin afin d’extraire le fossile de sa gangue de roche.
Une sableuse servira enfin à redonner au fossile toute sa jeunesse
en dégageant les dernières traces d’argiles ou de roches.
Dernière étape, le fossile sera exposé au Muséum
pour le plus plaisir des férus de paléontologie.



Depuis plus de 15 ans, le Muséum d’histoire naturelle d’Aix mène des fouilles.
Les ossements découverts sont ensuite exposés.
C’est au pied du squelette du Rhabdodon,
trouvé lors des fouilles du site de Couperigne à Vitrolles en 2007,
que l’on prend conscience de la diversité des dinosaures européens
découverts dans la région d’Aix-en-Provence.
Le Muséum d’Aix travaille en étroite collaboration
avec le conseil général des Bouches-du-Rhône pour les fouilles
qu’il effectue sur le territoire du département.
Il est également l’un des rares musées en France
à employer des paléontologues chargés d’enrichir sa collection.

Ces paléontogues aixois qui marchent sur des œufs



Le plus jeune des deux, Thierry Tortosa, espère bien devenir
“LE” paléontologue référent du sud-est de la France.
À 8 ans déjà, devant Jurassic Park, il corrigeait les erreurs de Steven Spielberg.
“Certaines formes de dinosaures n’étaient pas respectées...”.
En 2012, il présentera ses travaux de recherche
devant un jury de spécialistes à l'université d’Aix.
Son sujet de thèse ? : “Les Vertébrés du Crétacé du Sud-est de la France.”
Le second, Yves Dutour, est docteur en paléontologie.
Il a soutenu sa thèse en 2004. Son objet d’étude ? : Les ammonites.
“J’ai créé un outil qui permet de dater les terrains en fonction des ammonites que l’on y trouve.” Aujourd’hui, Yves est l’adjoint du conservateur du Muséum d’Aix-en-Provence.
Tous les jours, il se réjouit d’avoir pour métier, sa passion.

par Julien Ginoux et Stéphan Dudzinski

__________

Revenir en haut

Visiter le site web du posteur

Publicité






MessagePosté le: Ven 11 Fév 2011 - 18:33    Sujet du message: Publicité


PublicitéSupprimer les publicités ?

Revenir en haut

Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dinochat Index du Forum -> France paléO : Paléontologie -> France paléO : Actu Paléo Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

SoftGreen phpBB theme by DaTutorials.com
Copyright © DaTutorials 2005