Dinochat Index du Forum
 FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 
PALEO ACTU EXPRESS
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dinochat Index du Forum -> France paléO : Paléontologie -> France paléO : Actu Paléo
Sujet précédent :: Sujet suivant  

Auteur

Message

Alain
Création-Direction

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2009
Messages: 832

Localisation: Les Bauges
Masculin

MessagePosté le: Ven 4 Sep 2009 - 18:04    Sujet du message: PALEO ACTU EXPRESS

Répondre en citant


Voir l'article dans "Dinocamp".

Lu dans lenouvelliste.ch :
http://www.lenouvelliste.ch/fr/news/valais/les-dinos-cloues-au-sol-par-le-v…

Les dinos cloués au sol par le vent
4 septembre 2009

FINHAUT-EMOSSON : Les nouvelles traces découvertes par un paléontologue italien auraient dû rejoindre le Musée de la nature du Valais hier.
Météo capricieuse, opération hélico reportée.

Elles ont attendu 240 millions d'années au-dessus du Vieux-Emosson, elles pourront facilement patienter encore quelques jours avant de rejoindre le Musée de la nature du Valais à Sion. Les nouvelles traces de dinosaures découvertes l'an dernier par un chercheur italien («Le Nouvelliste» du 1er septembre) auraient dû être héliportée hier matin au col de la Gueulaz, puis transportées par camion à Sion. Le vent et la pluie en ont décidé autrement. «Nous retenterons probablement l'expérience ce lundi», assure Lionel Cavin, conservateur du département de géologie et de paléontologie du Muséum d'histoire naturelle de la ville de Genève. «Nous devons coordonner ce transport avec la commune de Finhaut qui doit héliporter une machine dans le secteur.»

Le bloc de 700 kilos qui supporte les trois traces en relief (il s'agissait donc d'un bloc qui couvrait les empreintes originales) de pieds et deux empreintes de mains était pourtant prêt. A 7 h 30, Lionel Cavin était sur le site à traces de dinosaures. «Le Nouvelliste» était aussi là pour assister à ce déménagement plutôt rare. «Ça reste un événement exceptionnel. Il y a quelques semaines, nos collègues saint-gallois en ont fait de même avec un requin fossilisé. Mais, d'un point de vue purement scientifique, une fois que l'on a repéré la piste, qu'on l'a cartographiée, dessinée et moulée, nous avons tout ce qu'il nous faut pour travailler. Dans ce cas, c'était un bloc isolé qui se prêtait bien à un transport. On est davantage dans la conservation d'un patrimoine.»

Celui-ci n'est pourtant pas réellement menacé. Les dalles, bien que plus protégées par les névés, ne s'érodent que très lentement, contrairement à ce que les scientifiques craignaient. Les comparaisons entre les moulages effectués il y a plus de trente ans et ceux d'aujourd'hui sont presque identiques. A l'échelle géologique, les traces sont évidemment condamnées. «Mais ça prendra des centaines, voire des milliers d'années», assure Lionel Cavin .

Pour le site du Vieux-Emosson, cette découverte est capitale. Non seulement elle pourrait en faire le plus ancien du pays, avec ses 240 millions d'années, mais elle relance l'intérêt scientifique. Des spécialistes devraient revenir sur place en 2010, afin d'analyser les sédiments et décortiquer le processus de formation de cette dalle et de rechercher des fossiles marqueurs. «Des poissons ou des coquillages qui nous permettraient de dater exactement les traces. Jusqu'ici, personne n'en a jamais trouvé.»

Une photo qui va rappeler des souvenirs à mon compagnon de cordée :
(Long... très long le tour du Lac du Vieux Emosson !)




.
__________

Revenir en haut

Visiter le site web du posteur

Publicité






MessagePosté le: Ven 4 Sep 2009 - 18:04    Sujet du message: Publicité


PublicitéSupprimer les publicités ?

Revenir en haut

Alain
Création-Direction

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2009
Messages: 832

Localisation: Les Bauges
Masculin

MessagePosté le: Ven 11 Sep 2009 - 13:30    Sujet du message: Dinosaure à vendre à Las Vegas

Répondre en citant


Sac d'os à vendre !


LAS VEGAS — Les muséums et les amateurs de préhistoire vont pouvoir tenter de s'offrir un morceau de Tyrannosaurus rex le mois prochain à Las Vegas.

Un lot de 170 os découverts il y a 17 ans dans le Sud Dakota représente plus de la moitié du squelette d'un dinosaure femelle de 13 mètres de long, et d'un poids estimé à 7,5 tonnes, qui vivait il y a 66 millions d'années.

Les enchères pour les morceaux de "Samson" pourraient se monter à environ 6 millions de dollars, 4,2 millions d'euros, estime le responsable de la vente.

Il n'existe que 42 exemplaires de Tyrannosaures rex aussi complets connus dans le monde. "C'est le pinacle de la paléontologie", selon Tom Lindgren, un spécialiste d'histoire naturelle employé par la salle d'enchères Bonhams & Butterfields.


Le débat sur la vente de fossiles, c'est ici :
http://dinochat.ze-forum.com/t100-Debat-la-vente-de-fossiles.htm


.
__________

Revenir en haut

Visiter le site web du posteur

Alain
Création-Direction

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2009
Messages: 832

Localisation: Les Bauges
Masculin

MessagePosté le: Ven 11 Sep 2009 - 13:46    Sujet du message: Nouveau dino australien

Répondre en citant


ZAC, un nouveau dinosaure herbivore
découvert en Australie


Lu chez BBC NEWS :

http://news.bbc.co.uk/2/hi/asia-pacific/8224279.stm

Australia discovers new dinosaur



Australian palaeontologists say they have discovered a new species of dinosaur on a sheep farm in the northern state of Queensland.
The fossil remains of the large plant-eating sauropod, nicknamed Zac, are about 97 million years old.
They were found near the town of Eromanga, in a fossil-rich area that was once covered by a vast inland sea.
Palaeontologists say the find confirms Australia's importance as a centre for dinosaur discovery.
The country's largest dinosaur, Cooper, was found on the same sheep farm in 2004.
Cooper was almost 30 metres long and was a new species of titanosaur - enormous, armour-plated creatures.

"Dinosaur rush"

Queensland Museum palaeontologist Scott Hocknull said Zac's skeleton was smaller than Cooper's, but more complete.
Zac, in common with other sauropods, had a very long neck, a small head and blunt teeth, and a long tail to counter-balance the neck.



Mr Hocknull said the find was part of a new "dinosaur rush" in Australia.
"We have got dinosaurs coming out of all parts of Queensland, and so Australia is really becoming this centre for dinosaur discovery."
He said much of Zac's remains were sticking out of the ground, but there are further excavations planned in this dinosaur-rich area.
"There will be hundreds of skeletons underneath the ground. The bone beds are so dense, you can hardly move for a dinosaur bone."
Three new dinosaur species were found in the same area earlier this year, all dating to the same period as Zac - about 100 million years ago in the Early Cretaceous period.

.
__________

Revenir en haut

Visiter le site web du posteur

edi
Modération

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2009
Messages: 194

Localisation: Gaillac
Masculin

MessagePosté le: Ven 11 Sep 2009 - 20:28    Sujet du message: PALEO ACTU EXPRESS

Répondre en citant


trop bien!!!, vive les dinosaures australien!!

en plus c'est un sauropode en armure, c'est plutot rare ça non?

Revenir en haut

Visiter le site web du posteur

Alain
Création-Direction

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2009
Messages: 832

Localisation: Les Bauges
Masculin

MessagePosté le: Mar 6 Oct 2009 - 05:46    Sujet du message: Traces de dinosaures dans l'Ain

Répondre en citant


Lu ici aujourd'hui 6 octobre :  LE PROGRES <-- VIDEO à cette adresse

De formidables traces de dinosaures découvertes dans l'Ain



EXCLUSIF

De multiples traces de dinosaures ont été repérées sur la commune de Plagne, dans l'Ain (entre Oyonnax et Bellegarde-sur-Valserine, à une heure de Lyon). La qualité des traces, leur taille, la longueur des pistes (qui révèlent le déplacement de ces animaux impressionnants) feraient de ce site le plus important d'Europe.

Ce lieu a incontestablement été fréquenté par de nombreux sauropodes (dinosaures herbivores de grande taille) avant de devenir le paradis des marcheurs, Une découverte «colossale» selon les deux paléonthologues qui travaillent sur le site. Jeudi matin, cette découverte sera rendue publique. Le Progrès a pu cependant se rendre sur le site et obtenir quelques informations sur cette découverte, qui fera sans doute grand bruit dans le monde scientifique...



D'une taille montrueuse, jamais vue en Europe, ces empreintes ont été repérées dans le massif du Jura, terre de dinosaures.

Une découverte « colossale» selon les deux paléontologues qui travaillent sur le site. De multiples traces de dinosaures ont été repérées sur la commune de Plagne, dans l'Ain. Entre Oyonnax et Bellegarde-sur-Valserine, ce lieu a incontestablement été fréquenté par de nombreux sauropodes avant de devenir le paradis des marcheurs, à une heure de Lyon.
La qualité des traces, leur taille, la longueur des pistes sur lesquelles on peut suivre le déplacement de ces animaux impressionnants feraient du site le plus important d'Europe. Jeudi matin, cette découverte sera rendue publique. Le Progrès a pu cependant se rendre sur le site et obtenir quelques informations sur cette découverte, qui fera sans doute grand bruit dans le monde scientifique.



Tout commence au printemps lorsque Patrice et Marie-Hélène Marcaux, membres de la Société naturaliste d'Oyonnax repèrent des empreintes. Quelques jours plus tard, deux paléontologues lyonnais, Jean-Michel Mazin et Pierre Hantzpergue, respectivement rattachés au Cnrs et à l'Université Lyon 1 se rendent sur place et confirment la nature de la découverte : il s'agit bien là de pas de sauropodes, à savoir les dinosaures classiques et gentils. Ces grands herbivores à longs cous et longues queues cousins des diplodocus. Depuis, les sondages réalisés cet été présagent des chemins marqués sur plusieurs dizaines de mètres, voire quelques centaines... Ce qui donne à la découverte une ampleur exceptionnelle.



Devant l'enjeu, le Centre national de la recherche scientifique a mis en place un plan de communication très strict. Le site a été gardé secret jusqu'à hier, où quelques privilégiés ont pu s'y rendre, dont l'une de nos journalistes. Le 8 octobre, une armada de médias nationaux s'est invitée sur place.
Le site de Plagne n'est pas le premier à être découvert dans le massif du Jura. A la fin des années quatre-vingt, Christian Meyer, directeur du muséum d'histoire naturelle de Bâle mettait à jour des empreintes côté Suisse. Celles-ci venaient contredire la thèse selon laquelle la région avait toujours été recouverte par l'océan. En 2004, un membre de la Société naturaliste d'Oyonnax découvrait de nouvelles traces côté français aux abords du petit village de Coisia, au sud du Jura, au bord de l'Ain. En 2006 , une autre piste était mise à jour à Loulle, à quelques encablures de Champagnole.



Plagne renforce l'image du massif d'un Jura bien différent de celui que nous connaissons... Il y a 150 millions d'années, il y avait là des plages et des lagunes. Au bord d'une mer peu profonde, des troupeaux circulaient. Ils nous ont légué leurs traces dans la boue.
Séchées au soleil, puis recouvertes de sédiments, elles se sont fossilisées. Côté recherche, commence un patient travail de relevés, de cartographies de prélèvements, de moulages... Suite à la découverte de Coisia et de Loulle, le Conseil général du Jura s'est lancé dans la valorisation de ces sites. Avec l'espoir de faire du secteur un lieu de visite touristique. La découverte de Plagne, plus proche de Lyon, donnera certainement lieu à une réflexion de ce type, si les premiers espoirs sont confirmés par les travaux des scientifiques. Pourquoi pas un Jurassic Parc, mais sans aucun danger pour le visiteur.

Muriel Florin




Les autres découvertes dans le massif du Jura

Qu'il soit suisse ou français, le massif du Jura représente une entité géographique et géologique à part entière. Sur les différents sites découverts dans les deux pays séparés par une mince frontière, les paléontologues ont retrouvé depuis plusieurs années les mêmes variétés de pas qui ont marqué le sol. Depuis Chevenez et Courtedoux en Suisse, jusqu'à Plagne en passant par Loulle, Coisia et Belleydoux. Les traces découvertes sur cet arc jurassien, permettent de penser que les dinosaures évoluaient dans un paysage de lagunes et de marécages, dans un climat proche de celui des actuelles îles Bahamas.

> A Coisia en 2004

En avril 2004, le président de la société des naturalistes d'Oyonnax, Christian Gourrat, alors en balade, découvre avec surprise une succession d'empreintes de dinosaures sur les bords de la route départementale (D60e). Des traces mises au jour suite à l'élargissement de la route qui relie l'Ain et le Jura en bordure de la rivière d'Ain. Ces empreintes de pattes de dinosaures (des sauropodes comme le diplodocus) remonteraient à 140 millions d'années. Les sauropodes ont des pieds massifs, qui forment des empreintes circulaires, un peu comme celles des éléphants. À l'époque, la région de Coisia était sous un climat tropical. On y trouvait alors certainement une plage ou une lagune à la place des prés, falaises et forêts actuels… Curieusement, les empreintes se situent sur une paroi verticale. Cela s'explique par le mouvement des plaques qui a entraîné un plissement de terrain il y a 20 millions d'années. L'accès au site n'est pas aménagé. Le site se trouve en bordure de route et peut donc présenter un danger pour les piétons.

> A Loulle en 2006

Le site a été mis à jour dans une ancienne carrière à ciel ouvert, elle-même nichée dans une forêt de chênes et de hêtres feuillus. Les empreintes, nombreuses, souvent enchevêtrées, de tailles différentes laissent à penser qu'un nombre important de dinosaures a piétiné les lieux dont les plus grands auraient pu mesurer plus de 25 m et peser de 30 à 35 tonnes.

> A Belleydoux en 2008

C'est un gisement modeste mais qui a passionné les amateurs l'an dernier. Tout a commencé le 7 septembre 2008. Christian Reynaud, retraité du village de Belleydoux (Ain) et titulaire d'une thèse de géologie, découvre quatre empreintes sur un chantier. Par hasard. Une découverte jugée minime mais confirmée quelques jours plus tard par Pierre Hantzpergue, professeur en géologie de l'Université Claude Bernard. Il s'agit bien d'empreintes de pieds et de mains de dinosaures sauropodes, herbivores, des diplodocus. Elles pourraient être vieilles de 145 millions d'années. Cette découverte modeste n'a pas été suivie de travaux de recherches plus approfondis mais confirme la présence de ces reptiles géants sur tout l'arc jurassien. Après Coisia et Loulle, Belleydoux est le troisième site local recelant des empreintes. Celles-ci peu discernables, car peu profondes, ont fait l'objet de moulages et de photos.

Émilie Chaumet





Retrouvez tous les détails de cette fantastique découverte mardi 6 octobre dans les éditions imprimées de votre journal Le Progrès.



Voir aussi le site du CNRS. <-- Clic ici

Voir les vidéos de FRANCE 3. <-- Clic ici (VIDEO)



.
__________

Revenir en haut

Visiter le site web du posteur

Wido


Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2009
Messages: 17

Localisation: Le Creusot
Masculin

MessagePosté le: Mar 6 Oct 2009 - 11:00    Sujet du message: PALEO ACTU EXPRESS

Répondre en citant


J'ai entendu ça à la radio ce matin, c'est une superbe découverte

Faudrait que je pense à poster les photos des empreintes de pas que je suis allé voir dans le jura pendant les grandes vacances :mrgreen:
__________



Ma toute dernière signature, si vous voulez une signature ou avatar, faite moi une demande
Wido c'est mon nouveau pseudo ^^

Revenir en haut

MSN Skype

Alain
Création-Direction

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2009
Messages: 832

Localisation: Les Bauges
Masculin

MessagePosté le: Mar 6 Oct 2009 - 16:59    Sujet du message: PALEO ACTU EXPRESS

Répondre en citant


Wido a écrit:
Faudrait que je pense à poster les photos des empreintes de pas que je suis allé voir dans le jura pendant les grandes vacances

Ah ça ce serait vraiment cool.
__________

Revenir en haut

Visiter le site web du posteur

giganotosaurus
Modération

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2009
Messages: 211

Localisation: Montréal
Masculin

MessagePosté le: Mar 6 Oct 2009 - 20:43    Sujet du message: PALEO ACTU EXPRESS

Répondre en citant


Mon père m'en a parlé tout à l'heure ! Il paraît que le dinosaure en question était de très grande taille.

Revenir en haut

edi
Modération

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2009
Messages: 194

Localisation: Gaillac
Masculin

MessagePosté le: Jeu 4 Mar 2010 - 21:25    Sujet du message: la fin d'un débat?

Répondre en citant


http://news.yahoo.com/s/nm/20100304/sc_nm/us_dinosaurs_asteroid

entre nous, je trouve que la part de mystère reste quand meme…

Revenir en haut

Visiter le site web du posteur

giganotosaurus
Modération

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2009
Messages: 211

Localisation: Montréal
Masculin

MessagePosté le: Jeu 4 Mar 2010 - 21:54    Sujet du message: PALEO ACTU EXPRESS

Répondre en citant


Ya des preuves montrant l'intervention du volcan.

Et on peut se référer à l'extinction du permien causée par une éruption en sibérie.

Revenir en haut

Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:07    Sujet du message: PALEO ACTU EXPRESS


Revenir en haut

Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dinochat Index du Forum -> France paléO : Paléontologie -> France paléO : Actu Paléo Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

SoftGreen phpBB theme by DaTutorials.com
Copyright © DaTutorials 2005